Nos kombuchas ne sont ni pasteurisées, ni filtrées, ni traitées par haute pression et aucun conservateur n’est ajouté. Elles sont riches en micro-organismes vivants ! Pour préserver leurs bienfaits et leurs qualités, conservez-les au frais !
Ce dépôt est complètement naturel et bon à consommer. Il s’agit généralement d’un mélange de jus et/ou d’infusion et de ce qu’on appelle la lie, un résidus de micro-organismes endormis par la température !
Pas de panique, ce dépôt c’est une mère de kombucha, un bio film issu de la fermentation du thé. Vous en retrouvez des similaires dans un vinaigrier par exemple. Vous pouvez la boire, l’utiliser pour produire votre propre kombucha ou bien la composter.
Il n’y pas de moment prédéfini pour consommer votre kombucha. Cela dépend de vous, de vos habitudes, de ce qui vous convient ! Ce peut être au petit déjeuner, après un repas pour aider à la digestion, quand vous avez une grande soif ou bien à l’apéro avec vos amis !
Comme tout produit vivant, la consommation de kombucha doit se faire de manière progressive. Vous pouvez commencer par une bouteille de 25 cl par jour et augmenter ensuite selon vos envies. Pas besoin d’en consommez des litres pour ressentir des bienfaits : la régularité vaut mieux que la quantité !
La fabrication de nos kombuchas est artisanale. Le pétillant est le fruit de la fermentation en bouteille. Il peut donc varier d’une bouteille à une autre. Vous voulez un peu plus de bulle ? Laissez-la à température ambiante un jour ou deux et le tour est joué !
De manière générale oui, mais restez vigilant et vérifier les étiquettes. Les micro-organismes ont besoin de sucre pour se développer : en début de fermentation, après l’infusion du thé, nous ajoutons donc du sucre blond de canne pour les nourrir ! Lorsque notre kombucha est mise en bouteille après plusieurs jours de fermentation, le taux de sucre résiduel est compris entre 4 et 4,5 gr / 10 cl, soit 2 à 3 fois moins sucrés qu’un jus de fruits ou que la plupart des boissons sucrées industrielles. Juste ce qu’il faut pour rendre la boisson gourmande et agréable à consommer !
Comme la plupart des boissons fermentées, la kombucha contient de l’alcool mais en quantité résiduelle : le taux est généralement de l’ordre de 0,5 % si la bouteille est correctement conservée au frais jusqu’à sa consommation.
La kombucha n’a pas de date de péremption mais une date de durabilité minimale (DDM). Conservée au frais, la kombucha continue de fermenter très lentement en bouteille, impliquant une variation progressive du goût, qui devient de plus en plus acidulé avec le temps. Il est donc tout à fait possible de boire une kombucha dont la date est dépassée.
Nos bouteilles en résidus de canne à sucre sont végétales et ne sont donc pas recyclables comme le plastique traditionnel mais compostables. Nous travaillons aujourd’hui à la formation d’une filière de compostage industriel qui permettrait de composter ce type de bouteille avec les biodéchets. Toutefois cette filière est peu mature aujourd’hui. Il convient donc de jeter votre bouteille dans la poubelle des ordures ménagères afin qu’elle soit valorisée thermiquement. Le bouchon peut être quant à lui être recyclé ou donné à une association ! Notre bouteille étant fabriquée à partir de la valorisation des déchets de l’industrie du sucre de canne, c’est une solution qui est déjà positive dans la mesure où nous n’avons pas créé de matériau vierge pour le conditionnement de nos kombuchas.
Bien sur ! Vous pouvez utiliser n’importe laquelle de nos kombuchas pour relancer une fermentation à la maison. Pas besoin de mère ! Prenez environ 10 à 15 % du volume souhaité en kombucha et laissez fermenter pendant une bonne semaine ! Vous trouverez de nombreux tuto sur la toile !
Vous avez d’autres questions ? n’hésitez pas à nous écrire, nous serions ravis d’échanger avec vous !

Demander plus d’informations